Muscadet Sèvre et Maine - Monnières Fabienne & Rémi Chéreau

De la vigne à votre verre

mercredi 15 décembre 2010 par Mélanie Chéreau

Avril, Mai

La vigne entame un nouveau cycle végétatif, la sève remonte dans les rameaux et « pleure » par les cicatrices laissées lors de la taille. Les bourgeons, desquels naîtront les rameaux, gonflent : la vigne "débourre" et devient sensible aux aléas climatiques : tout vigneron craint le gel de printemps qui compromet la récolte de l’année.

A la cave,

le vin a lentement mûri dans notre chai, il est temps de le préparer pour vous le présenter. Nos blancs "Muscadet, Chardonnay, Gros Plant" ainsi que notre rosé "Gamay" sont mis en bouteilles. Le Monnières-Saint Fiacre poursuit son élevage sur ses lies de fermentation.

Juin

Le soleil printanier réchauffe les végétaux, la vigne entame une rapide croissance pouvant aller jusqu’à 5cm par 24 heures : la surveillance météo est de rigueur. Sur notre exploitation nous pratiquons la lutte phytosanitaire dite raisonnée (un minimum de traitement). Il est important de respecter notre environnement mais il faut également protéger la vigne car un raisin sain à la récolte est la garantie d’un vin de qualité.

A la cave,

Notre vin vinifié en fûts est prêt à être mis en bouteilles. Ses parfums à dominantes vanillées se marieront bien avec vos poissons et fromages

Juillet, Aout

Jour après jour, le raisin se gorge de soleil et évolue doucement vers sa maturité. Si tout se passe bien, la récolte sera pour mi-septembre. Pendant cette période estivale, nous avons le plaisir de recevoir nos clients en vacances dans notre région du fait notre proximité des plages : la Baule, Pornic, Saint Jean de Mont …

Septembre

La récolte approche à grand pas il faut se préparer ! L’évolution des raisins est surveillée régulièrement. La date de récolte sera déterminante pour la qualité de nos produits. En attendant les vendanges, il ne nous reste plus qu’à réviser notre matériel de vinification, et à continuer de vous recevoir. N’hésitez pas à nous solliciter !

Octobre

L’effervescence des vendanges est derrière nous. Pour pouvoir tailler la vigne, il nous faut attendre que les feuilles tombent et que le froid s’installe. Pour autant, le repos n’est pas encore de mise, car à la cave, les vins nécessitent une attention de tous les instants. Le rôle de l’oenologue est de s’assurer du bon déroulement des fermentations. Son outil le plus efficace étant la dégustation !

Novembre à Mars

Le travail le plus pénible physiquement pour le vigneron (le taillage), s’étend de novembre à fin mars. La taille typique de notre région est dite Guyot Nantais. Cette opération très importante déterminera la fructification optimum (entre 45-55 hl/ha) donc la qualité de la future récolte. En 2010-2011 le froid hivernal a été particulièrement précoce ; les taillages ont débuté dès novembre. C’est une bonne chose quand on sait qu’il s’agit de s’occuper un à un de chacun des 200 000 pieds de vigne qui composent notre exploitation !

A la cave,

Voici l’un des meilleurs moments, celui où l’on fait déguster les vins de l’année aux collègues, aux amis... Les vins ne sont pas terminés, loin de là. Pourtant leur typicité se devine déjà. L’oenologue décide alors des assemblages qu’il va réaliser. Il teste plusieurs possibilités, les réalise dans l’équivalent d’une bouteille puis les déguste. Il choisira la cuvée la plus équilibrée et la préparera à la mise en bouteilles. Au Domaine des Noëlles de Sèvre c’est en famille que cela se passe. Nous sommes un peu tous oenologues...


L'abus d'alcool est dangeureux pour la santé. A consommer avec modération.

Site réalisé avec SPIP 2.0.5 + AHUNTSIC |

Creative Commons License